Mes tomates

Les informations concernant l'origine des tomates sont pour la plupart issues de l'excellente base de données de Tom@tofifou, site sur lequel vous trouverez encore plus d'informations sur les tomates présentées ici.

CONSULTER LES FICHES TOMATES
Quelques généralités et explications concernant le choix des tomates cultivées à « de la graine à la plante ».
 
Il existe 2 grandes catégories de tomates, en simplifiant à l’extrême, voilà ce que ça donne :
  • Les hybrides, F1 : deux variétés sont manuellement croisées pour obtenir une variété hybride présentant les avantages des deux variétés croisées. Ces variétés sont alors plus productives, plus résistantes aux maladies, forment des fruits tous identiques visuellement et gustativement. En revanche, les graines ne peuvent pas être réutilisées ; les caractères ne sont pas fixés, concrètement, vous n’avez qu’un très faible pourcentage d’obtenir la même tomate. Bref, il faut racheter des graines.
  • Les variétés OP pour « Open pollinated », terme trompeur puisque ces variétés sont fixées : durant des années (5 ans minimum) les fruits les plus représentatifs de la variété sont sélectionnés. Si on récupère les graines des variétés OP, on obtient la même variété (enfin dans la réalité, ça ne fonctionne pas à 100%). Parmi ces variétés OP, on trouve toutes les variétés anciennes, mais aussi beaucoup de tomates créées et fixées. A titre d’exemple, la green zébra souvent commercialisée sous l’appellation de « tomate ancienne » n’a été créée qu’en 1983.
J’ai fait le choix de ne produire que des variétés OP, certes, leur culture et leur rendement sont plus aléatoires que pour les variétés F1, mais la palette de goût est bien plus large et je n'ai pas la sensation de dépendre de semenciers.
 
Si vous êtes prêt à goûter des tomates qui ne soient pas forcément rondes, pas forcément rouges, mais aux couleurs et aux goûts surprenants, voici les variétés cultivées cette année et qui n’attendent que d’émerveiller vos pupilles et vos papilles.
 
 
 
Ma beauté est intérieure
 
 
Pour comprendre la classification des fiches tomates :
  • L’origine d’une tomate est parfois obscure et en fonction de différents sites, on peut trouver des origines différentes pour une même variété.
  • Les notes sont subjectives. La note de culture n’engage que moi, elle reflète pour moi la facilité/rapidité avec laquelle je peux tailler et attacher les plants au fur et à mesure de leur croissance. La note de productivité sera elle aussi subjective (plus un ressenti et une comparaison entre les variétés), à moins que j’ai le temps de peser la production de quelques pieds de référence. Une excellente tomate rose n’a pas du tout le même goût qu’une excellente tomate verte, mais je suis prêt à me dévouer pour toutes les goûter et rester objectif dans la notation (même si les dégustations se font rarement tout seul).

Maintenant il ne vous reste plus qu'à CONSULTER LES FICHES TOMATES

Mes engagements


Cultivé localement

Le locavorisme est une question de bon sens, beaucoup de légumes ont une forte empreinte carbone de par leur transport, y compris des légumes bio.

Légumes de saison

A l'heure où le débat fait rage concernant les serres bio chauffées, De la graine à la plante suit le cycle naturel.

Aucun intrant chimique

C'est une question d'éthique, les seuls intrants sont des purins à partir de plantes environnantes et le fumier de mes chevaux.

Agriculture biologique ?

Je ne suis pas certifié en agriculture biologique, et quand bien même il me faudrait attendre le début de la troisième année. Je ne cherche pas non plus à obtenir ce label. Loin de moi l’idée de le dénigrer, à l’échelle locale il a du sens, mais à plus grande échelle, les produits bio ont parfois des origines aussi surprenantes qu’éloignées. Mais je n’ai pas l’intention d’utiliser autre chose que des produits naturels et proches. La fabrication de purins par exemple prend du temps, mais est gratifiante dans la mesure où elle se fait à partir de plantes environnantes et permet d’enrichir naturellement le sol. Le terme d’agriculture raisonnée me convient pour l’instant. Tout comme celui de jardinier (n’ayant pas encore la prétention de me déclarer maraîcher).

Mon installation ?

Mon « installation » est en fait une série de changements :

  • Transformation d’une grange attenante à la maison en point de vente et en pouponnière pour la germination.
  • Construction d’une serre en dur pour les jeunes plants
  • Transformation d’un champs en potager
  • Montage d’une serre-tunnel pour accueillir les tomates cette année
  • Elaboration du présent site
  • Reconversion professionnelle
Le pari est risqué, mais l’entreprise se donne les moyens d’exister, et pour ma part, je me sens existant de mener de front tous ces changements.

De la graine à la plante

12 La Pilière, 35290 MUEL

Tél: 06.84.24.92.93