La production des plants

Ha!.... Faire ses plants de tomates soi-même, quel plaisir…. maîtriser tout le cycle de la germination à la récolte. Mais faire germer ses graines soi-même n'est pas aussi facile qu'il peut sembler de prime abord.

La germination en elle même est relativement aisée (avec des pourcentages de germination très différents en fonction des conditions), il "suffit" de trouver un endroit dans la maison où la température est constante (en tout cas pas trop froide la nuit), idéalement vers 23°C, de placer des graines sous qques millimètres de terreau gardé humide (et pas trempé), et en 72 heures vous aurez les premières germinations.

Mais ces tout jeunes plants ont désespérément besoin de lumière, et pas n'importe laquelle, idéalement la lumière du jour, mais il fait trop froid pour les laisser dehors la nuit (il faut donc les rentrer au chaud le soir dans la maison et les sortir le matin (et encore à condition que les températures ne soient pas négatives)).

Le plus simple est de les laisser derrière une fenêtre de maison au chaud, mais la tige va se courber vers la lumière, physiologiquement parlant, les cellules de la tige du côté qui ne reçoit pas de lumière s'agrandissent en s'allongeant pour que la courbure se fasse vers la lumière (il ne faut surtout pas les tourner de 180° comme je peux le lire parfois, auquel cas les cellules éclairées de taille normale vont se retrouver elles-aussi à l'ombre et vont s'allonger à leur tour et vous vous retrouvez avec une longue tige grêle).

Même dans une serre (sauf si elle est chauffée), les plants gèleront la nuit. A moins de se préparer une "couche chaude" à base de fumier, ce que j'ai fait en 2016, c'est fastidieux, il faut un peu de temps pour maîtriser, mais c'est très gratifiant de tout faire "au naturel".

 

Le troisième jour à 10 cm de profondeur, la température a dépassé les 60°C, il faut attendre ce "coup de feu" pour que la T°C décroisse lentement ensuite.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et ça ne permet pas de faire que des tomates.

Mais dans la mesure où je suis passé professionnel l'année dernière, il a fallu raisonner en plus grand, on a donc aménagé une vieille grange attenante à la maison, où se tient dorénavant le point de vente et une pièce dédiée à la germination et aux premières semaines de développement des plants.

Voilà donc ce qui attend vos plants si vous avez la bonne idée de m'en commander :

- Les graines émergent dans le "germinator", un placard à trois étages où température et luminosité sont optimisées afin que les jeunes plants me gratifient d'un beau et rapide développement.

 

Après quelques réglages l'année dernière, je parviens à avoir jusqu'à 98 % de germination sur les dernières plaques de la saison.

Dés que les cotylédons sortent de la graine, ils se retrouvent baignés dans un spectre lumineux idéal, au bout d'une semaine, ils montent d'un étage (la lumière est un peu différente aux étages supérieurs).

Puis au bout de 12 à 15 jours, ils quittent le germinator pour être rempotés et continuer leur bronzage sur des tables de cultures elles aussi éclairées idéalement.

 

 

 

 

 

 

Entre leur troisième et quatrième semaine, ils passent en extérieur (il faut alors respecter une période d'acclimatation durant laquelle il faut éviter de placer directement les plants au soleil). Il faut là aussi les laisser hors-gel (construction d'une serre en dur l'année dernière).

Sur la table du milieu, les plants en godets 8 cm/ 8 cm.

Au premier plan des plants dans des pots de 0,5 Litre.

Plants de 8 semaines en pot de 3 Litres, prêts à mettre en terre et à continuer leur développement sans transition.

Fleur de Stupice (variété précoce)

Bref, vous l'aurez compris, vos plants seront bichonnés en attendant leur implantation dans votre potager.

Donc… pour les commandes...

- Vous pouvez commander des graines si vous avez l'habitude de faire germer, ou si vous voulez essayer (je peux vous conseiller dans le choix des variétés et je donnerai des conseils au fil de la saison).

Les graines sont vendues 10 centimes l'unité, vous pouvez prendre autant de variétés que vous le souhaitez dans la limite de 30 graines par variété.

Je suis également intéressé par des échanges de graines, auquel cas contactez moi pour que je vous fournisse l'intégralité de la liste des variétés en ma possession (environ 200 variétés).

- Vous pouvez commander des plants, il vous faut alors faire votre choix parmi les variétés, définir le nombre de plants que vous souhaitez, la taille de pot, et la date à laquelle vous souhaitez les accueillir.

- Choix des variétés : Utilisez les filtres dans le dossier "mes tomates", selon que vous préfériez les tomates cocktails, les petites tomates, les grosses, les rouges, les oranges...

- Nombre de plants: souvent limité par la taille du potager, attention si vous prenez des variétés cerises/cocktails, elles prennent beaucoup de place.

- Taille du pot : Les plants classiques sont préparés dans des godets de 8cm par 8 cm (contenance 33cl), ils ont alors environ 5 semaines et sont vendus 80 centimes l'unité. Je propose également des plants en pot ronds de 0,5 L, ils ont entre 6 et 7 semaines et sont plus développés que les plants en godet, ils sont vendus 1,60 euro l'unité (outre le fait que je les garde plus longtemps, ils prennent davantage de place). Et enfin… le must…. ce que je faisais lorsque j'étais amateur et que je pouvais bichonner mes qques dizaines de plants : des plants de 8 à 9 semaines dans des pots de 3 litres, ils prennent de la place, mais à ce stade, le premier bourgeon floral se développe (parfois même les fleurs sont déjà ouvertes), et ces plants très avancés se développeront dans votre potager sans transition. Ces plants sont vendus 2,70 euros l'unité.

- Date souhaitée : A moins que vous n'ayez une serre, je ne saurais trop vous conseiller d'attendre la mi-mai (fin des fameux "Saints de glace"), au risque de voir vos plants gelés le matin car mis trop tôt en terre.

N'hésitez pas à m'envoyer un petit mail si vous souhaitez des précisions.

A bientôt.

Mes engagements


Cultivé localement

Le locavorisme est une question de bon sens, beaucoup de légumes ont une forte empreinte carbone de par leur transport, y compris des légumes bio.

Légumes de saison

A l'heure où le débat fait rage concernant les serres bio chauffées, De la graine à la plante suit le cycle naturel.

Aucun intrant chimique

C'est une question d'éthique, les seuls intrants sont des purins à partir de plantes environnantes et le fumier de mes chevaux.

Agriculture biologique ?

Je ne suis pas certifié en agriculture biologique, et quand bien même il me faudrait attendre le début de la troisième année. Je ne cherche pas non plus à obtenir ce label. Loin de moi l’idée de le dénigrer, à l’échelle locale il a du sens, mais à plus grande échelle, les produits bio ont parfois des origines aussi surprenantes qu’éloignées. Mais je n’ai pas l’intention d’utiliser autre chose que des produits naturels et proches. La fabrication de purins par exemple prend du temps, mais est gratifiante dans la mesure où elle se fait à partir de plantes environnantes et permet d’enrichir naturellement le sol. Le terme d’agriculture raisonnée me convient pour l’instant. Tout comme celui de jardinier (n’ayant pas encore la prétention de me déclarer maraîcher).

Mon installation ?

Mon « installation » est en fait une série de changements :

  • Transformation d’une grange attenante à la maison en point de vente et en pouponnière pour la germination.
  • Construction d’une serre en dur pour les jeunes plants
  • Transformation d’un champs en potager
  • Montage d’une serre-tunnel pour accueillir les tomates cette année
  • Elaboration du présent site
  • Reconversion professionnelle
Le pari est risqué, mais l’entreprise se donne les moyens d’exister, et pour ma part, je me sens existant de mener de front tous ces changements.

De la graine à la plante

12 La Pilière, 35290 MUEL

Tél: 06.84.24.92.93